INTRODUCTION

Depuis plus de huit siècles, le donjon de "nos vî tchèstê" domine la vallée de la Julienne. Il était la pièce maîtresse de l'ancien château seigneurial de Saive. Construit à la limite de la principauté de Liège et presque complètement enclavé dans des terres étrangères, ce château-fort contrôlait des voies de passage stratégiques (notamment l'ancienne voie romaine qui allait de Visé à Trèves), ce qui lui vaudra d'attirer quelques convoitises et rivalités sanglantes durant sa longue existence.

Délaissé depuis près de trois siècles, il s'est peu à peu mué en un lieu mélancolique d'une grande beauté. Lentement les fières murailles se sont métamorphosées en des ruines envoûtantes appréciées aujourd'hui pour le charme et le mystère qui s'en dégagent.
Il faut dire qu'elles gardent gravées dans la pierre, les traces des nombreux résidents qui s'y sont succédé. Mieux qu' une machine à remonter le temps, ces ruines vous font revivre les peurs et les tourments de ceux qui les ont construites et occupées pendant des siècles.

Le vieux château sous la brume. © Dominique Magnette 2002

Je vous invite à feuilleter ces quelques pages pour capter un peu du charme de l'endroit.
Puissent celles-ci faire prendre conscience de la richesse du site et de l'intérêt de le préserver.