Le crash de l’avion américain en 1944
Marie Ernotte raconte

Par le courage et la bravoure de trois aviateurs américains, le carnage fût évité.
En 1944, à l'aller d'une mission de bombardement sur l'Allemagne, leur avion fût touché par la D.C.A. ennemie. Arrivé au-dessus du village, sur les Heids plus précisément, il largua ses bombes en rase campagne. L'étable de la ferme de Charles Ruwet fût malgré tout fortement endommagée. (Lui et sa famille durent déménager rue Haie delle Praie. Seule sa maman demeura dans la ferme.)

Bombardier américain B-25
(Collection Liégeois)

Un des moteurs de l'avion atterrit dans la campagne de la Xhavée. Une aile avec sa soute à bombe, en feu, plana au-dessus du Mousset puis déviée par une rafale de vent, plongea dans le bois, au milieu de la fosse à l’argile (li fosse al djel ôrzêye - L’argile de cette fosse servait à faire du moullion avec la poussière de charbon, pour le chauffage domestique dans certains foyers). Le reste de l’avion, avec ses occupants finit dans le fond de Nifiet prés de la ferme de Monsieur Huynen. Les pilotes furent certainement tués sur le coup et carbonisés.

En marge de cette tragédie, une petite anecdote montrant que nos anciens faisaient feu de tout bois. C’était la guerre !
Ainsi donc, quelques jours plus tard, Henri L. croise Pierre H : « Tu as vu la cage à bombe, le beau clapier que cela ferait ? », « Oui, hein toi ! » répond Pierre. Un jour ou deux après, nos deux compères se rencontrent à nouveau : Henri dit à Pierre : « Il y a toujours des rapides hein valet, la soute n’est déjà plus là », « Oh ! ho ! » répond Pierre le plus naturellement possible. Pierre ne lui a pas dit que la soute était déjà transformée en clapier et occupée par ses pensionnaires. Chez lui aussi cela avait fait tilt.

Marie Ernotte - 15.01.2007