HISTOIRE

Extrait du plan Popp - Hameau du Mousset

Panorama du Mousset entre les deux guerres

Situé dans le vallon, au confluent du ruisseau sainte-Julienne (descendant de Retinne) et du ruisseau d'Évegnée, le hameau du Mousset est probablement le berceau historique du village.
C'est sur ses hauteurs, à l'emplacement du bois du Mousset actuel que des hommes de l' époque néolithique bâtirent leur premier campement. Des vestiges remontant à cette période (5000 à 2000 av.JC) furent mis au jour au début des années 1970 par Georges Abraham et le professeur Marcel Otte.

L'étymologie du mot « Mousset » serait : endroit où une rivière « pénètre » dans une autre (en wallon « mousse »).
En effet le hameau, de par sa localisation en fond de vallée, subit régulièrement les soubresauts des deux affluents. Le ruisseau Sainte-Julienne (dont le nom fait référence à Sainte Julienne de Cornillon) sera plusieurs fois aménagé puis canalisé dans sa traversée du quartier au début des années 1950. Cela n'empêchera pourtant pas de nouvelles inondations notamment en 1982 ou tout récemment en 2012.

Le centre du hameau vu du talus de la rue Cortil Moray - vers 1920

 

 

Depuis l'époque de la construction de la première église au lieu-dit "le Mosty" à mi-hauteur de la colline, le village (en tout cas son noyau urbain) sera divisé entre le Mousset, populaire et laborieux et le Mosty, quartier des notables (comprenant l'église, le presbytère, le lieu de justice et les écoles).

Seule partie de l'entité à posséder depuis des lustres une densité de constructions relativement importante, le hameau a peu changé du moins en son centre.
Une de ces petites ruelles (l'ancienne «Voye del pèry») mène toujours à l' entrée de l'antique bois de Saive dont aujourd'hui demeure la partie ouest sous le nom de bois du Mousset.

 

Le terrain de basket-ball dans les années 1950

L'équipe féminine de basket-ball (années 1950)

Au début des années 1950, un terrain de Basket-ball fut aménagé au pied de la rue Haie delle Praye, en face de la petite chapelle en remplacement de celui de la place de la Haute-Saive. Une équipe féminine y jouera régulièrement.

 

 

Le bas de la rue Cortil Moray © Philippe Ory 2000

Sources :
Georges Abraham, Promenade historique à Saive - Notes de Toponymie et d'Histoire, 2ème édition, Blegny-Mine, 1996