Salle L'Espoir

La troupe théâtrale "l'Aurore" devant la salle des fêtes, à côté de l'église (1932)

L'ASBL « l' Espoir » fut créée en 1958, mais la salle homonyme est plus ancienne. Elle fut aménagée probablement entre les deux guerres mondiales au premier étage d'un vieux bâtiment (XVIIIe s.) construit à droite de l'église. Une extension (la cuisine) sera ajoutée après 1945, à l'emplacement du débouché d'un très ancien chemin (le chemin du cimetière) qui longeait le vieux cimetière pour rejoindre le petit moulin du Mousset.

Une pièce de théâtre (v.1950)

Une “séance” Patro en 1989

Cette construction abritait au rez-de-chaussée, un café (le café du centre) et sur l'autre façade, une épicerie. Les lieux seront tenus longtemps par la famille Juvigné durant le XXe siècle. Les combles serviront de cache durant la guerre de 1940-45 à des résistants (notamment le lieutenant Goossens (du Groupe des Résistants de Noël) et sa famille).

La salle occupe toujours tout le premier étage. A l' origine salle paroissiale (appelée “salle des fêtes”), elle hébergea tant de manifestations qu'essayer d'en faire une synthèse serait peine perdue. Rappelons tout de même les revues écrites et mises en scène par Alfred Ruwet de 1945 à 1960 et interprétées par la troupe de théâtre l' Aurore ou les fêtes annuelles des deux mouvements de jeunesse (les Patros filles et garçons).
Ayons aussi une pensée pour tous les couples qui se sont formés lors des nombreuses soirées dansantes et soupers qui entretiennent encore aujourd'hui la vie de ce lieu emblématique du village.

Salle de la Jeunesse

La salle et le café peu avant leur démolition

Une “Saint-Nicolas” en 1971

Début des années 1950, il devint évident qu' une commune en plein développement comme Saive devait disposer d' équipements collectifs plus complets. Les écoles notamment réclamaient une salle multifonctionnelle qui puisse abriter des activités sportives et culturelles.
Il fut décidé de parer au plus pressé et à la fin des années 1950 fut construite la salle de la Jeunesse, le long de l' ancienne voie du tram qui venait d'être démontée. Faite de bric et de broc, elle ne fut jamais complètement achevée. Pourtant malgré son inconfort et sa pauvreté, elle va devenir un lieu mémorable notamment en accueillant les spectacles annuels organisés par les écoles du village à la Saint-Nicolas.
Elle servira longtemps de salle de gymnastique et abritera bien d' autres activités. Devenue trop petite et vétuste (les anciens se souviennent encore des becs à gaz servant de chauffage), elle sera démolie en 1980.

Salle Arnolis

La démolition de la salle de la Jeunesse en 1980

Le Mosty sous la neige(2005)

Il se fait que depuis 1974, la Commune, à l' initiative de son bourgmestre Arnolis, réfléchissait à remplacer le vieux bâtiment par un complexe omnisports moderne et plus vaste.
L'objectif était de construire une grande salle multisports A.D.E.P.S. de 32x22 mètres jointe à une plus petite, dédiée notamment à la pratique des arts martiaux. Entre les deux, une vaste cafétéria fut tracée en surplomb.
Après un long cheminement parsemé de bien des difficultés, le projet se concrétise le 15 mai 1982 par la pose de la première pierre.

Le complexe est inauguré en septembre 1985 et baptisé du nom du dernier bourgmestre de Saive, Louis Arnolis. Aujourd'hui, victime de son succès, elle affiche complet. Ses nombreux clubs se sont chargés d'en faire sa réputation (notamment le BC Saive, champion de Belgique de badminton à plusieurs reprises, ou le Judo club de Saive comptant dans ses rangs la médaillée olympique Charlyne Van Snick).

Les nostalgiques de l' ancien verger diront que cette salle aurait pu être construite dans un lieu plus approprié en respectant davantage son environnement et en tenant compte des nuisances liées au parking mais ça c' est une autre histoire !