D'abord, on en sourit et on s'interroge, oh rapidement, c'est que ça fatigue !
Se joignant à la basse-cour, on se gausse bercé par sa propre ignorance.
Empêtré dans son incompréhension, on s'offusque et on rejette.
Arrivent ensuite les opportunistes de tout plumage,
vous savez bien, ceux qui ne savent rien mais qui diront tout.
Là, en pareille compagnie, on se sent pousser des ailes,
on veut être le plus beau coq, celui qui chantera le mieux, surtout le plus fort.
Enfin, ne pouvant plus compter que sur sa propre bêtise,
on se fâche, on se défoule et on saccage.

J'ai mal à mon village
Michel ORY

la nouvelle sculpture du Mosty

Si l'interprétation de l'art reste toujours de l'art, l'oeuvre d'art est aussi le résultat d'une interprétation ... Qui mérite peut-être une explication

Suite à l'initiative « Décoration des places communales » lancée par l'ASBL Blegny Move, un appel à candidature est communiqué en avril 2012. C'est en mars 2013 que nous apprenons que le premier lieu choisi est le rond-point de Saive en face de l'église classée.
Le thème proposé par le jury consiste à mettre en avant le patrimoine historique du village de Saive et en particulier les trois châteaux ; le but est de créer une oeuvre dépouillée, stylisée et à l'échelle du lieu. La visibilité des automobilistes ne doit pas être mise en cause.

Les directions des trois châteaux à partir du Mosty

Soulignons la particularité d'un rond-point qui se définit comme un espace autour duquel les usagers de la route tournent sans jamais s'y rendre.
La sculpture est donc limitée au sens visuel et sera abordée à 360°. L'ensemble des faces a donc son importance. Le rond-point est un lieu de passage où les usagers se réorientent, choisissent une direction. C'est à partir de cette idée de direction que j'ai voulu proposer cette sculpture.
L'idée est de présenter trois nouvelles directions : les positions géographiques des trois châteaux de Saive. Comme « une carte touristique en 3D » le logo de chaque château est représenté dans la direction concernée.

       LE CHÂTEAU DE BELLAIRE-LA MOTTE                       LE CHÂTEAU DES COMTES DE MEAN                      LE VIEUX CHÂTEAU

  L'oeuvre se développe sous forme d'une tôle pliée qui souligne les deux grandes époques concernées par ces châteaux. Le Moyen- Age avec le Vieux-châteaux et le XVIIIe siècle avec la confrontation du Château de la Motte et du Château des Comtes de Méan situés, à l'époque, de part et d'autre de la limite frontalière de la Principauté de Liège : la tôle se sépare en deux pour se tordre et représenter cette confrontation historique. Ce développement va donner depuis chaque rue une approche et une vision totalement différentes de la sculpture.
Tout en légèreté, certaines faces s'effacent ou apparaissent. Cela permet de la redécouvrir, à chaque fois, sous un autre point de vue et de se donner peut-être plus de chance de l'apprécier. Le choix de l'acier corten, dont la couleur évolue avec le temps, rappelle les années qui passent, la matière qui perdure tout en se patinant.
Tout en saluant l'initiative de la Commune de Blégny et de Blégny Move de proposer aux artistes de s'exprimer, je suis impatiente de découvrir le prochain projet et son artiste pour cette même initiative « décoration des places communales ».

Pauline SAMSON

Quelques données :
• 7m2 d'acier corten – épaisseur 6mm
• Développement plié et soudé
• +/- 400Kg
• Envergure max. : 4m60
• Hauteur max. : 1m60
• Réalisé par les Ateliers Melens et Dejardin